« Plan de bataille » du Président Macron : les banlieues abandonnées par l’Elysée

Emmanuel Macron a dévoilé mardi son « plan de bataille » pour les banlieues, et si nous nous doutions que les propositions du gouvernement pour les banlieues ne seraient pas à la hauteur de la situation, nous savons maintenant à quel point celles-ci manquent d’ambition et sont en revanche riches de dédain...


Lorsque l’ancien ministre Jean-Louis Borloo avait présenté son rapport sur la politique de la ville à l’Elysée, les attentes étaient déjà grandes du côté des acteurs du terrain. Citoyens, associations, élus, tous revendiquaient l’urgence d’agir pour mettre un terme aux profondes inégalités territoriales.


Après avoir annoncé qu’il n’était pas question de mettre en œuvre « le plan Borloo », bien trop coûteux pour un gouvernement dont l’obsession est de réaliser des économies à tout prix, E. Macron a promis « une méthode de mobilisation collective », un tour de passe-passe destiné à faire oublier le refus d’engagement réel de l’Etat. En exhortant les maires et la population à faire à la place de l’État « qui ne peut pas tout faire », sans aucune valorisation des richesses de nos quartiers, le Président de la République a une nouvelle fois fait la démonstration que sa priorité restait d'accorder plus de cadeaux fiscaux aux nantis au détriment des Français modestes.


Or, « Vivre ensemble, vivre grand », d’après les propres mots de Jean-Louis Borloo, ce sont les aspirations d'un peuple qui est en droit d'attendre que l’Etat exerce pleinement ses responsabilités régaliennes d'égalité, de liberté et de fraternité en engageant le budget national pour garantir définitivement, à tous, un égal accès à ses droits sur tout le territoire français.



Diviser pour mieux régner reste donc la devise préférée du Président Macron. La CNL, implantée depuis toujours dans les quartiers, refuse de plier à ce diktat et en appelle à la mobilisation pour la défense des services publics.

(Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 13h00 à 17h00 et le mercredi de 9h30 à 12h00)

 

Consultation juridique uniquement sur rendez-vous. 

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

  • Facebook
  • Google