Déclaration des élus de la CNL représentants des locataires de Toulouse Métropole Habitat Au CA


Les attaques portées à leur niveau de vie sont au cœur des préoccupations des locataires de Toulouse métropole Habitat et de leurs familles. Qu’ils soient Fonctionnaires, salariés du secteur privé, au chômage ou à la retraite, comme la majorité des Français ils ont placé le pouvoir d’achat au centre de leurs préoccupations.


Dans la situation actuelle les locataires sont aux premières loges de la pauvreté, ils représentent 70 % des personnes pauvres, pour l’essentiel plus de 30 % sont des locataires en HLM.


Licenciements, précarité, chômage, une misère qui grandit, et le pouvoir « Macronien » saigne les retraités avec l’augmentation de la CSG et le « gel des pensions », les familles et les locataires !


Pour 2019, l’Etat a décidé la désindexation des APL de l’inflation, en limitant la revalorisation à 0,3% alors que l’inflation était en juillet dernier à 2,3%. Il en est de même pour l’augmentation des pensions de retraite qui sera limitée elle aussi à 0,3%.

Toute l’institution HLM est visée ; bien loin de simples évolutions, c’est le modèle du logement social dont 10 millions de personnes bénéficient en France, que l’exécutif tente d’abattre. La volonté d’un gouvernement qui souhaite marchandiser le logement social suscite une préoccupation croissante des locataires. Il en est de même de leur inquiétude quant à l’accélération de la vente des logements HLM y compris dans notre organisme. Dans les copropriétés les locataires ont l’impression d’être mis à l’écart !


Les taxes sur les carburants et une augmentation générale de l’énergie, font supporter une charge supplémentaire sur les budgets des ménages et des locataires.


Rappelons aussi qu’en décidant une réduction drastique de sa participation au financement du logement social via les aides à la pierre, l’Etat fait supporter aux bailleurs et aux locataires, les efforts financiers nécessaires aux constructions nouvelles.


Aussi, la CNL et les locataires qu’elle représente, ne sauraient accepter toute hausse des loyers même limitée à l’IRL, à savoir 1,25%.


Nous avons pris acte que Toulouse Métropole Habitat a appliqué un gel des loyers en 2016 et 2017, suivi d’un gel imposé par l’Etat en 2018, et nous sommes conscients que ces trois années sans augmentation se soldent par une perte de la trésorerie de l’OPH. Toutefois, nous considérons qu’il est impératif de prendre en compte toutes les réelles difficultés auxquelles sont confrontées les locataires et leurs familles en ce qui concerne l’augmentation des loyers en 2019 qui est proposée.


Pour sa part, la CNL votera contre.



Les élus de la Cnl31

75 vues

Posts récents

Voir tout

(Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 13h00 à 17h00 et le mercredi de 9h30 à 12h00)

 

Consultation juridique uniquement sur rendez-vous. 

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

  • Facebook
  • Google